Blogue

 

L'Office municipal d'habitation de Longueuil obtient le Niveau 3 de la Démarche Entreprise en santé

L'OMHL a emprunté le chemin de la santé et et du mieux-être en milieu de travail, en décrochant cette année la plus haute distinction remise par le Groupe entreprises en santé, soit le Niveau 3. En tout, ce sont 21 étapes – 21 défis – qu’a dû relever la direction générale de l’organisation pour acquérir cette reconnaissance.

L'Office municipal d'habitation de Longueuil (OMHL) a une mission essentielle au bon fonctionnement de la société : développer, gérer et offrir des logements à prix abordable et de qualité à des familles ou personnes à faible revenu ou à revenu modeste. Son parc immobilier est composé de logements pour personnes âgées et pour familles, ainsi que d’habitations à loyer modique (HLM) et abordables. En tout, ce sont près de 4000 logements et 6000 locataires qui bénéficient du soutien de l’OMHL. Une tâche colossale pour cette organisation qui compte 65 employés.

Accompagné par le Groupe ES, le directeur général de l’organisme, M. Sylvain Boily, a enclenché en 2016 un processus de changement de culture. Le but : mettre sur pied une série de mesures pour améliorer le bien-être physique et mental de ses employés.

Prendre action et bouger

L’OMHL s’est lancé avec enthousiasme dans cette démarche. Tout d’abord, un comité d’employés et de membres de la direction a été formé. Une consultation a suivi pour récolter l’opinion des employés et évaluer leurs besoins. Finalement, plusieurs activités ont été retenues.

Du côté des « Pratiques de gestions et mieux-être psychologique », l’une des quatre sphères d’intervention de la démarche, un atelier sur la reconnaissance envers les employés et sur un climat de travail sain a été offerte. L’accent a été mis sur le respect, la courtoisie et l’entraide. Des formations pour aider les employés à interagir avec les locataires ont aussi été organisées.

Sans contredit, la sphère « Saines habitudes de vie et gestion de stress » a suscité beaucoup d’intérêt et généré plusieurs idées. La direction offre maintenant différentes activités sportives sur l’heure du dîner, incluant du yoga et des cours de Zumba. De plus, l’OMHL a bonifié son remboursement des coûts d’inscription à des activités physiques. Résultats? De 2016 à 2018, le maximum de 100$ de remboursement annuel a doublé, passant à 200$/année. Cet incitatif à pratiquer un sport a porté fruit puisque, au total en 2018, 39 employés sur 65 ont profité du programme.

Les 7 travaux du Niveau 3

Pour accéder au troisième et dernier niveau de reconnaissance de la Démarche, une entreprise doit compléter sept autres étapes. Ces dernières incluent l’élaboration d’une politique, l’organisation d’une collecte de données annuelle, une planification annuelle ainsi qu’un rapport détaillé des activités organisées.

Répondant à toutes ces exigences, l’OMHL s’est doté d’une politique claire en matière de santé et mieux-être en milieu de travail. Ce faisant, la direction a reconnu que « l’actif le plus précieux de l’organisation est son personnel », tout en s’engageant à s’investir dans son bien-être. En plus d’octroyer un budget annuel à la réalisation de mesures, l’OMHL a soigneusement planifié ses interventions pour 2019. Des formations en santé globale, la promotion d’activités favorables à la santé et la mise en place d’une chronique santé dans le journal de l’entreprise n’en sont que quelques exemples.

Finalement, afin d’encourager les employés à faire de même, M. Sylvain Boily s’est lui-même engagé à donner l’exemple. Son engagement consiste entre autres à adopter des saines habitudes de vie, à inclure la santé et le mieux-être à l’ordre du jour des réunions de la direction et à participer aux activités offertes par l’entreprise.

Un bénéfice pour tous !

Il va sans dire que la Démarche Entreprise en santé contribue à améliorer l’esprit d’équipe et le climat de travail d’une entreprise. D’ailleurs, la direction de l’OMHL a souligné que la démarche avait eu un impact positif non seulement sur les employés mais aussi sur les résidents des logements, qui bénéficient eux aussi, par ricochet, d’un environnement travail amélioré.

Si les employés et les locataires ont su tirer profit de cette démarche, les employeurs en retirent aussi des bénéfices! On a pu notamment observer une réduction significative des coûts liés à la santé des membres de l’équipe, une productivité augmentée et de meilleures performances globales des équipes de travail. L’OMHL a aussi vu son taux d’absentéisme et son taux de roulement diminuer.

Pour l’OMHL, l’acquisition du Niveau 3 est sans contredit une grande source de fierté. Cette démarche est maintenant intégrée dans la culture de l’entreprise, qui clame que les interventions mises en place font désormais partie du cœur de l’organisation.

 

 

Retour à la liste des nouvelles